Rassemblées…

Une communauté d’amour…

Les TM de l’Immaculée veulent donner le témoignage vivant qu’il est possible de vivre unies. Elles entendent ainsi participer à l’évangélisation du monde par leur témoignage de vie.

Pour construire une équipe vraiment fraternelle dans la charité, elles prient ensemble, prennent leur repas ensemble, travaillent ensemble, tout cela dans la mesure du possible et leur apostolat ne reste pas individuel mais communautaire.

Le français est leur langue commune. Les tensions, les incompréhensions dans les rapports mutuels à l’intérieur des communautés, les faiblesses, ne peuvent être sublimées que par la force de l’Esprit-Saint et par une réponse radicale et aimante de la part de toutes.

Ainsi, chaque Eau Vive pourra être une famille, une communauté d’amour, comme le souhaitait le fondateur :  

˝Que chaque Eau Vive soit une Famille, une communauté d’Amour

Il nous faut toujours demander à la Sainte Vierge de nous aider à croire à l’Amour, à croire tous les matins.
Et que notre amour soit neuf, soit nouveau, soit sincère.
C’est cela qui mettra la joie, l’ardeur et la lumière.
Cet amour neuf, jeune, qui prouve que vous êtes des filles de Dieu, qui est Amour, images de Jésus qui est l’Amour qui s’est sacrifié.
Je vous souhaite que vous croyiez toutes, et chacune, de plus en plus, à l’Amour et que les gens puissent dire en vous voyant : «J’ai découvert l’Amour».˝
                                                                                                                                                                                                                              (Marcel Roussel-Galle, 16 janvier 1970)

«Voyez comme elles s’aiment ! »

« S’aimer entre races, dire l’amour de Dieu par une vie toute donnée, le révéler, le rendre visible, témoigner que la communion est possible, est une intuition fondamentale du fondateur, le Père Marcel Roussel-Galle, en vue de l’annonce de l’Evangile dans notre monde d’aujourd’hui.

La vie fraternelle, enracinée et fondée dans la charité est un témoignage en soi et une mise en pratique de l’Evangile. Cette annonce de l’Evangile à travers le témoignage de l’unité et d’une fraternité intense (cf. Jn 13, 35), nous tachons de la vivre au de nos équipes, à travers le monde.                                      « Voyez comme elles s’aiment », dit-on souvent en s’approchant de nos communautés. Sans ignorer, ni cacher les difficultés et les souffrances qui se présentent inévitablement, nous pouvons reconnaitre que cette vie dans l’esprit d’une famille internationale est un signe de cette foule de races qui suivra l’Agneau (Ap. 7, 9).                                                                              Elle est une raison de croire qu’il est possible de vivre sur terre une fraternité universelle, qui vient du Christ, car rien d’humain ne peut unir des personnes si différentes.»

Berthe D., TM de l’Immaculée)

 

Une anticipation de la Famille céleste

« Vous donnez là une excellente image de l’Eglise catholique, qui est, ici-bas, l’anticipation de l’immense foule du Ciel.

Vous TM de l’Immaculée, vous avez le devoir de montrer à notre pauvre monde que cette maison du ciel n’est pas une utopie. Par votre unité, par votre charité fraternelle, vous avez la charge de montrer à notre monde contemporain que la guerre, la haine, le manque de compréhension, ne sont pas inévitables et que, sous la conduite du Pasteur de nos âmes, il est possible de vivre en famille. Même si vous êtes de diverses cultures, de diverses mentalités, de diverses formations, de diverses ethnies, vous vous trouvez unies parce que « Celui qui siège sur le Trône » (Ap. 5, 1) habite en vous. »

(Redemptus Valabek, O.Carm.)

Sœurs de toutes races

« En 1979, le fondateur écrivait : ˝ … En vivant en famille, avec ses sœurs de toutes races, noires, jaunes, blanches, la TM témoigne de la charité du Christ, d’une Famille unie autour de Lui, (Christ) elles s’opposent ainsi à la lutte des nations, à la haine, à la division. ˝

Le fondateur a toujours vu cette réalité comme une grande richesse et un témoignage très parlant pour le monde qui a besoin de montrer que le Christ peut unir dans l’amour toutes les ethnies, les races, les cultures, les nations.

Vivre la fraternité dans l’internationalité est une réponse à un des grands défis du monde moderne si déchiré par des luttes ethniques, raciales, nationales. Cela ne s’improvise pas. C’est depuis 1964 que les communautés des TM de l’Immaculée sont devenues internationales. Cette réalité n’a fait que grandir au cours des années, le nombre des pays pénétrés par les TMI étant de plus en plus grand, et les vocations provenant de nationalités de plus en plus diverses.

A ceux ou celles qui pourraient penser que vivre l’internationalité est un appauvrissement vis-à-vis de son identité personnelle, je peux dire que dans notre Famille spirituelle, j’expérimente la richesse de la vie au quotidien avec mes sœurs de races, de cultures et d’âges divers. »

 

(Thérèse N., TM de l’Immaculée)